Sandra Liccioni, painter of the universe, is best known for her large-scale pointillism paintings end of the nineties. From past to present, her native drawings on paper display a serie of narrative images inspired by Western and Aboriginal culture.  The bright colour shapes move to the rhythm of sound. Her nomadic landscapes crisscross between heaven and earth, where chemistry merges into complex lines and structures, reminding us of a revisited jungle.

Reconnue pour ses grands formats pointillistes à la fin des années 90, Sandra Liccioni, peintre de l’infini, regroupe une série d’images narratives s’imprégnant de la culture western et de motifs aborigènes. Ses dessins aux couleurs vives sur papier se déplacent au gré du rythme du son. Entre ciel et terre, ses paysages nomades s’aventurent au milieu d’un essaim cosmique, ou la chimie se fond dans des lignes et de structures complexes, nous rappelant une jungle re-visitée. 

 

Using Format